SCRIPT RSS
Service webmaster RSS Espace membre
Gratuit !
 
 

Configuration assistée du flux rss









à




















Copiez le code (en javascript ) ci-dessous dans votre page HTML
Ou bien copiez le code (en PHP avec la librairie CURL ) ci-dessous dans votre page PHP



Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion

Disparition de Mathieu : Les parents et le meilleur ami ont commencé les recherches
Disparition de Mathieu : Les parents et le meilleur ami ont commencé les recherches
Arrivés ce matin à La Réunion, les parents et le meilleur ami de Mathieu, le gendarme mobile disparu à Mafate depuis vendredi dernier, ont commencé à participer aux recherches.

"Son père et sa mère sont partis en hélicoptère vers le sommet du Maïdo. Son meilleur ami quant à lui refait la randonnée entièrement", indique Charlène, la compagne du disparu.

Un appel à témoins lancé

Pour rappel, le jeune homme de 24 ans est introuvable depuis une marche avec des amis, lors de laquelle les dalons s'étaient séparés du fait d'un rythme de marche différent.

Vupour la dernière fois dans la remontée de Mafate vers le Maïdo, entre la Brèche et Ticol, Mathieuétait vêtu d'un t-shirt bleu marine, un short noir, une casquette blanche, ainsi qu'un K-way et un sac noirs.

La gendarmerie a lancé un appel à témoins.
Toute personne ayant des informations est priée d'appeler le 17.

www.zinfos974.com
Ecrit le 27/06 10:22
Crise canne: Tereos ne prendra plus en compte les revendications présentées par la FDSEA et les JA
La tension monte d'un cran entre les industriels et les syndicats de planteurs. Le Syndicat du Sucre fait savoir, ce mardi, qu'il ne prendra plus en compte les revendications présentées par la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs. En cause: "l'escalade de la violence entretenue" par les deux syndicats et "l'incohérence de leurs revendications", dénonce-t-il par voie de communiqué.
Crise canne: Tereos ne prendra plus en compte les revendications présentées par la FDSEA et les JA
Une escalade inquiétante de la violence, des propos inacceptables

Après les actes de violence en réunion du Comité Paritaire de la Canne et du Sucre commis par le représentant de la FDSEA, après les blocages des sites de la filière à l'appel de Frédéric Vienne et Bruno Robert, après les actes de vandalisme qui en ont découlé, après la prise en otage des automobilistes réunionnais, après les insultes et les menaces proférées par les responsables de la FDSEA et les JA... Une nouvelle étape de cette stratégie extrémiste et stérile vient d'être franchie ce samedi 24 juin.

Lors d'une conférence, le président des JA a utilisé les leviers délétères de la xénophobie et du colonialisme, au risque de provoquer de graves tensions entre les agriculteurs de La Réunion et leurs collègues de métropole.

Les arguments employés sont particulièrement graves et irresponsables : "les betteraviers de Tereos s'enrichissent de la sueur des planteurs de La Réunion", et plus loin, "dans une île qui a traversé l'esclavage des chaînes et du fouet, les planteurs se révoltent aujourd'hui contre une nouvelle forme d'asservissement".

Des contre-vérités dangereuses pour les planteurs de La Réunion et pour l'ensemble de la filière

Après l'avoir nié pendant longtemps, Frédéric Vienne a fini par reconnaitre dans la presse que le prix total de la canne avait bien augmenté de 28 % entre 2005 et 2016 pour la richesse standard de référence, passant de 62,60
Ecrit le 27/06 09:55
Le Réunionnais Dario Lutchmayah exclu du Conseil national du Parti socialiste
Le Réunionnais Dario Lutchmayah exclu du Conseil national du Parti socialiste

Ce jeudi 22 juin, le Réunionnais Dario Lutchmayah, Président de la fédération des associations d'Outre-mer en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et (ancien) membre du Conseil national du Parti socialiste suite au Congrès de 2015, a appris par voie de mail son exclusion du Conseil national du PS. La raison ? Son soutien à Manuel Valls lors de la primaire de la gauche.

"Au sein du Parti socialiste, nous avons des courants", explique Dario Lutchmayah, "et lors du dernier Congrès (de Poitier en juin 2015, ndlr), j'ai été désigné pour présenter une motion sur les Outre-mer et le texte que j'ai écrit a été validé par deux ministres des Outre-mer: Victorin Lurel et Ericka Bareigts". "A la suite de ce succès, j'ai été nommé au Conseil national du Parti socialiste dans le courant intermédiaire «La Fabrique socialiste», dont la première signataire est Karine Berger, ancienne députée, avec Valérie Rabault, réélue députée", poursuit-il. Jusqu'ici, tout se passe bien pour l'Ultramarin d'Hexagone.

C'est lors de la primaire de la gauche que les premiers désaccords entre Karine Berger et Dario Lutchmayah se font sentir. Souhaitant se porter candidat, Dario Lutchmayah essuie un refus de la part de Karine Berger qui selon lui, "ferait en sorte à ce que les députés ne me soutiennent pas, notamment au sein de notre courant". "Ensuite, nous avons discuté des candidats que nous allions soutenir à la primaire. Les gens ont décidé de ne pas écouter la base et il a été décidé que l'on devait soutenir «tous sauf Valls». Je leur ai dit que j'étais désolé, que c'était discriminatoire au sein du Parti socialiste alors que Manuel Valls était et est toujours au Parti socialiste", explique-t-il.

Dario Lutchmayah décide alors de contrevenir à cette décision. "J'ai décidé de soutenir tout de même Manuel Valls qui m'a demandé d'être son référent Outre-mer pour l'Hexagone, et j'ai aidé à écrire une partie du programme de Manuel Valls pour l'Outre-mer". "Ce samedi 24 juin, il y a le Conseil national pour reconstruire le PS. Mais le jeudi 22 juin, j'ai reçu un mail de Karine Berger (mail qu'Outremers360 s'est procuré) qui me dit que, par rapport à mes positions politiques et mon soutien à Manuel Valls, je suis exclu du Conseil national, c'est-à-dire que je ne pourrai plus m'y exprimer", déclare le Président des associations ultramarine de la région PACA.

"On exclut une voix de l'Outre-mer au PS", regrette-t-il. "Je lui ai dit que ce n'était pas une méthode sérieuse à l'heure où l'on veut reconstruire (

Ecrit le 27/06 09:32
Crise requins : La sortie de Charlène de Monaco provoque la colère des familles de victimes
Crise requins : La sortie de Charlène de Monaco provoque la colère des familles de victimes
La princesse Charlène de Monaco se fait méchamment "allumer" par de nombreux internautes actuellement
Ecrit le 27/06 09:24
Manuel Valls quitte le PS
L'ancien premier ministre a annoncé ce mardi matin sur RTL sa décision de quitter le Parti Socialiste.
Manuel Valls quitte le PS
L'ancien premier ministre Manuel Valls annonce ce matin, mardi 27 juin, à l'antenne de RTL, qu'il "quitte le Parti socialiste", et annonce qu'il siégera "dans la majorité". Il précise qu'il ne siégera pas "dans un groupe où il y aurait des ambiguïtés, où on ne voterait pas la confiance au gouvernement", ajoutant qu'il votera "la confiance au gouvernement le 4 juillet prochain".

Quant à son ralliement au groupe de La République en marche, il reste flou : "C'est une possibilité, on verra ça dans les heures qui viennent." "Moi, je souhaite clairement être dans la majorité, il y a une forme de cohérence. J'ai soutenu Emmanuel Macron avant le premier tour, ça m'a coûté cher. Je me suis inscrit dans la majorité présidentielle dans cette campagne des législatives. Il y a un moment où il faut être au clair. Je veux siéger au coeur de cette majorité par cohérence, une partie de ma vie politique s'achève, je quitte le Parti socialiste ou le Parti socialiste me quitte."

Manuel Valls a été élu député sans étiquette, ni socialiste ni La République en marche par 139 voix d'écart (50,3 %) face à Farida Amrani (France Insoumise), au second tour des élections législatives dans son fief, la 1recirconscription de l'Essonne. Farida Amrani a entamé une procédure de recours, pour suspicion de fraude électorale.

www.zinfos974.com
Ecrit le 27/06 09:20


 
Design et développement © 2004 R.Mayo