SCRIPT RSS
Service webmaster RSS Espace membre
Gratuit !
 
 

Configuration assistée du flux rss









à




















Copiez le code (en javascript ) ci-dessous dans votre page HTML
Ou bien copiez le code (en PHP avec la librairie CURL ) ci-dessous dans votre page PHP



Gouvernement.fr - Toute l'actualité

Arrêt d'un réacteur à Fessenheim : une première étape pour réduire la part de l'énergie nucléaire
La centrale Fessenheim
21 février 2020 - Actualité

Arrêt d'un réacteur à Fessenheim : une première étape pour réduire la part de l'énergie nucléaire

EDF engagera ce samedi 22 février 2020 l'arrêt du réacteur n°1 de la centrale de Fessenheim. C'est une première étape dans l'engagement et la stratégie française de rééquilibrage entre l'électricité d'origine nucléaire et celle d'origine renouvelable.
 
Conformément aux engagements du Président de la République, confirmés à l'occasion de la présentation de la Stratégie française pour l'énergie et le climat de novembre 2018, les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim seront arrêtés d'ici l'été 2020.

Ce 22 février, c'est donc le premier des deux réacteurs qui fait l'objet d'une fermeture.

POURQUOI FAUT-IL FERMER LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FESSENHEIM ?

  • C'est la plus ancienne centrale française
Située dans le Haut-Rhin, Fessenheim a été mise en service en 1977. C'est la plus ancienne des 19 centrales nucléaires françaises.
 
  • Sa fermeture s'inscrit dans les objectifs énergétiques de la France
Cet arrêt s'inscrit également dans un contexte de baisse des émissions de gaz à effet de serre issues de la production d'électricité, grâce à la fermeture progressive des centrales à charbon d'ici 2022.
 
  • Cela correspond à l'engagement de la France de réduire la part du nucléaire dans la production d'énergie
Cette fermeture constitue une première étape dans l'objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans le mix énergétique français, et ce d'ici à 2035.

L'AVENIR DU TERRITOIRE DE FESSENHEIM

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ne peut pas se faire au détriment du territoire et de ses habitants. Le Gouvernement s'est engagé dès 2018 avec les élus locaux dans la préparation d'un projet de territoire pour l'avenir de Fessenheim, finalisé en février 2019.

Ce projet vise à faire du Haut-Rhin un territoire de référence à l'échelle européenne en matière d'économie bas carbone. Une économie reposant sur des filières d'excellence et d'innovation, créatrices d'emplois durables, permettant ainsi d'assurer la réussite de la mutation économique et sociale des communes les plus concernées.

L'État est pleinement mobilisé pour garantir la reconversion des salariés de la centrale, et accompagner les sous-traitants.
Ecrit le 21/02 13:57
Un dispositif d'information pour lutter contre les punaises de lit
gros plan sur une punaise de lit
21 février 2020 - Actualité

Un dispositif d'information pour lutter contre les punaises de lit

Un site dédié vous permet désormais de savoir quoi faire et comment agir si vous êtes envahi par des punaises de lit.
 
Les punaises de lit, ces hôtes indésirables qui infestent votre literie et causent des dommages cutanés ravageurs, sont un véritable fléau que le Gouvernement entend combattre de manière résolue.

Un numéro de téléphone, le 0 806 706 806, et un site internet (stop-punaises.gouv.fr) ont été mis en place pour aider les Français à reconnaître les punaises de lit, les éliminer et s'en prémunir.

être mieux assuré face au sinistre

Julien Denormandie l'a rappelé, la loi portant sur la location de logements a été modifiée afin que les locataires puissent se retourner contre le propriétaire d'un logement mis à disposition alors qu'il était déjà infesté par ces nuisibles. Dans le texte de loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018, une précision est apportée à la notion de "décence des logements", et concerne la lutte anti-nuisibles (dont les punaises de lit).

Si toutefois, les punaises de lit sont importées par les occupants du logement eux-mêmes, le ministre veut que les contrats d'assurance de location puissent couvrir ce risque. Des discussions sont en cours avec les compagnies d'assurance.  "Une parlementaire sera mandatée pour avancer sur cette question de la responsabilité du financement pour qu'au courant de l'année, on puisse trouver une solution", a déclaré Julien Denormandie.

Un problème qui peut toucher tout le monde

La présence de punaises de lit n'est pas la conséquence d'une situation d'insalubrité. Tout le monde peut être touché.

Ces insectes parasites vivent à l'abri de la lumière, dans les espaces sombres. Les chambres à coucher et les salons avec canapé sont principalement touchés. Ils se nourrissent de sang humain et peuvent survivre plusieurs mois sans se nourrir. Elles peuvent piquer jusqu'à 90 fois en une seule nuit, provoquant des démangeaisons parfois insupportables.
Ecrit le 21/02 11:07
Améliorer la vie quotidienne dans nos campagnes
Améliorer la vie quotidienne dans nos campagnes
19 février 2020

Améliorer la vie quotidienne dans nos campagnes

Services publics plus proches des chez vous, commerces de proximité, petites lignes de train, accès facilité aux soins en zone rurale, protection des agriculteurs... Découvrez les mesures qui changent le quotidien des habitants en territoires ruraux.
 
Ecrit le 19/02 18:21
Développer les commerces de proximité en milieu rural
Développement des commerces de proximité en milieu rural
19 février 2020

Développer les commerces de proximité en milieu rural

Les commerces sont essentiels à la vitalité et l'attractivité de nos territoires. Et pourtant, l'offre de commerces dans les petites communes rurales s'étiole.
 

LE CONSTAT

Les commerces sont essentiels à la vitalité et l'attractivité de nos territoires. Et pourtant, l'offre de commerces dans les petites communes rurales s'étiole. Au-delà d'une source d'activité économique essentielle pour nos villages, les commerces de proximité contribuent à la qualité de la vie quotidienne des habitants et constituent des lieux de convivialité à part entière. Dans le cadre de l'Agenda rural, le Gouvernement a souhaité faire du soutien aux commerces de proximité l'une de ses priorités en adoptant des mesures de soutien.

LES MESURES

1. Premières ouvertures des "1000 cafés"

Lors de la présentation, le 20 septembre dernier à Eppe-sauvage de l'Agenda rural, le Premier ministre a annoncé le soutien à l'opération "1000 cafés".

Constatant la disparition de très nombreux cafés dans les petites communes, le groupe SOS
Ecrit le 19/02 18:08
Garantir un accès aux soins
Garantir un accès aux soins
19 février 2020

Garantir un accès aux soins

Les habitants des territoires ruraux sont particulièrement concernés par les difficultés d 'accès aux soins, en raison de la baisse du nombre de médecins. Pour y pallier, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour garantir l'accès aux soins de tous.
 
LE FOCUS
  • 750 contrats d'assistants médicaux signés
  • Déploiement de 600 postes de médecins généralistes salariés ou à exercice mixte ville-hôpital en territoires ruraux
  • Stages d'internes en médecine dans les territoires ruraux

LE CONSTAT : un accès aux soins inégal

Les habitants des territoires ruraux sont particulièrement concernés par les difficultés d'accès aux soins, en raison de la baisse du nombre de médecins. Pour y pallier, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour garantir l'accès aux soins de tous, notamment dans le cadre de l'Agenda rural.

LES MESURES : développer l'offre médicale dans les territoires ruraux

1. Création de postes d'assistants médicaux

Pour libérer les médecins de certaines tâches et leur permettre de se recentrer sur leur coeur de métier, le Gouvernement a permis la création de postes d'assistants médicaux, accomplissant des tâches administratives, de coordination et d'aide à la consultation, en appui au médecin.
 
  • En l'espace de 5 mois, plus de 750 contrats d'assistants médicaux ont été signés, ou sont en passe de l'être, majoritairement en zone rurale.
Les médecins signataires de ces contrats s'engagent à augmenter leur patientèle, en contrepartie de l'aide financière apportée par l'Assurance maladie. Cela représente l'équivalent de 39 500 patients supplémentaires bénéficiant d'un médecin traitant généraliste, et de 110 000 patients supplémentaires pris en charge par un médecin spécialiste.

2. Création de postes de médecins généralistes salariés ou à exercice mixte ville-hôpital en territoires ruraux.

Après avoir annoncé dans le cadre de la stratégie "Ma Santé 2022", le déploiement de 400 postes de médecins généralistes salariés ou à exercice mixte ville-hôpital, le Gouvernement a rehaussé ce chiffre à 600 pour répondre aux besoins des territoires ruraux.
 
  • Depuis septembre 2019, 115 médecins salariés ont d'ores et déjà été recrutés dans les zones sous-denses.

3. Déployer les stages d'internes en médecine en territoires ruraux

Depuis la loi Santé du 24 juillet 2019, les étudiants de médecine générale doivent réaliser au cours de leur dernière année « au minimum un stage d'un semestre en pratique ambulatoire », en priorité dans une zone sous-dense, soit l'objectif de 1 500 stages supplémentaires réalisés en territoire rural.


 
Ecrit le 19/02 18:02


 
Design et développement © 2004 R.Mayo